Warning! the content from this page is not translated, but if you want to get an idea of what Google Translate thinks of it, please choose a language.

February 18, 2020
Active Nature

120 km of pure happiness…

For the past three years or so, I have had fun driving my own snowmobile. Yes! And even if I discovered this activity while walking around with my boyfriend, it goes without saying that it is a total rediscovery to operate my own machine. I have great fun! Although we have been in the habit since then of going away with the family, it is a romantic outing that I have made in Lotbinière recently. I'm telling you.

Nous avions cet après-midi-là un seul objectif en tête, celui de nous amuser et de profiter tranquillement des sentiers. Vous savez, le genre de promenade où « on sait d’où on part, mais on ne sait pas où l’on va? ». Notre point de départ : Saint-Apollinaire. Le temps était sublime, les sentiers étaient parfaits…nous décidons donc de prendre le chemin vers Saint-Édouard-de-Lotbinière. J’adore me balader dans les bois où les branches des arbres sont alourdies par la neige pesante ou encore traverser les longs champs avec une vue magnifique sur les plaines. Nous avons été bien servis! D’ailleurs, avant d’arriver à destination, nous nous sommes arrêtés quelques instants pour admirer le paysage et voir des parapentes virevolter au loin.

Repartis, nous décidons d’arrêter faire le plein d’essence à la station services. On remarque vite que les motoneigistes sont les bienvenus, puisqu’un rabais nous est offert. Une surprise qui fait plaisir à coup sûr! C’est au Pub le Yäger de Saint-Édouard-de-Lotbinière que nous nous arrêtons nous reposer un peu. Un petit pub sympathique qui, nous l’expliquait-on, présente régulièrement des spectacles hommage et des chansonniers. Nous nous promettons donc d’y retourner entre amis, pour y passer du bon temps un de ces soirs.  

De retour sur nos engins, nous traversons la forêt de la Seigneurie Joly. Wow! Quel coup d'oeil! Les arbres sont magnifiques, les sentiers sont larges et juste assez vallonnées, et que dire des érablières. Nous empruntons à nouveau un beau petit pont en bois qui, comme l’indique si fièrement l’affiche, a été réalisé grâce à la participation de plusieurs commanditaires. D’ailleurs, on remarque rapidement l’apport du milieu dans l’entretien des sentiers. De nombreux remerciements aux bénévoles et propriétaires terriens sont mentionnés ici et là par le Club des Plaines et le Club Seigneurie de Joly .

Ce qui fait entre autres la réputation de ce charmant coin de pays qu’est Lotbinière, ce sont les nombreux relais que l’on rencontre. C’est bien vrai! Car on va se le dire, c’est aussi plaisant de rouler que de jaser un peu quand on fait de la motoneige. Comme quelqu’un me l’a si bien dit dernièrement, « on fait notre social ». Hi hi! Nous faisons donc une petite halte, cette fois-ci dans « Le p’tit camp » de Saint-Janvier-de-Joly. Quand on y entre, un sac de bonbons nous y attend et on peut s’y réchauffer en écoutant même la radio si on veut. Charmant comme tout!

On y a fait la rencontre d’un homme de la région fort sympathique, qui nous a entre autres relaté un peu l’histoire de la Seigneurie et des érablières qui venaient de nous émerveiller au passage. Avis à vous mesdames! Une cabine d’aisance est disponible sur place, ce qui est toujours bien pratique et tellement apprécié. Nous repartons en prenant soin, bien sûr, de laisser une note dans le cahier des visiteurs.

Notre route se poursuit ensuite vers Laurier-Station. Diverses possibilités de restauration rapide s’offrent à nous, comme la Rôtisserie Fusée , le Subway , le Tim Hortons ou le Pizza Salvatore. Mais rappelez-vous! Nous faisons une sortie entre adultes, alors nous optons plutôt pour la microbrasserie La Boite à Malt  à Saint-Flavien. Quel coup de cœur pour le foyer central orné de divans orangés. Un accueil bien chaleureux totalement adéquat pour un arrêt en motoneige. On se laisse rapidement prendre au jeu des écriteaux apposés un peu partout sur les murs. Plusieurs choix de bières artisanales s’offrent à nous (évidemment) et nous dégustons un fabuleux nachos avant de reprendre la route. Psst! Pour celles et ceux qui ont adoré leurs produits, il y a une boutique sur place pour en rapporter à la maison. 

Ce qui me plaît énormément en sortie motoneige dans Lotbinière, c’est qu’on a souvent plusieurs options qui s’offrent à nous…  « On y va pour le retour rapide ou plutôt le petit détour? » C’est une question qu’on a souvent l’occasion de se poser. Cette fois-ci, on est tellement bien qu’on opte pour le petit détour! Nous revenons donc en passant par Notre-Dame-du-Sacré-Cœur d’Issoudun, Sainte-Antoine-de-Tilly et le haut de Saint-Apollinaire. J’ai remarqué, tout au long de notre parcours, que plusieurs affichettes 911 sillonnent les sentiers. C’est rassurant de savoir qu’en cas de pépin, on pourra facilement et rapidement indiquer notre position, même dans les sentiers hors route.

Je ne vous avais pas dit encore… Chaque fois que je fais une sortie en motoneige, je m’amuse à compter les kilomètres parcourus. Une petite habitude qui me suit de fois en fois. Au retour, en stationnant nos machines dans le garage, c’est avec une grande joie que je regarde mon chum en lui disant « Et bien chéri, voilà un beau petit 120 kilomètres de pur bonheur! »       

Comments (0)