Découvrez Lotbinière

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

La MRC de Lotbinière est située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, à seulement 50 kilomètres en amont de la ville de Québec (environ 30 minutes). Le territoire de la MRC couvre une superficie de 1 647 kilomètres carrés et compte environ 28 000 résidents. Aujourd'hui, la MRC de Lotbinière regroupe 18 municipalités, dont les plus importantes sont Saint-Apollinaire, Laurier-Station et Saint-Agapit. Le territoire est diversifié, allant de la rive du Saint-Laurent aux piedmonts des Appalaches en passant par les plaines agricoles.

La MRC de Lotbinière est traversée par d'importants axes de transport. La présence de l'autoroute 20 constitue sans aucun doute une des grandes forces. Par ce lien routier, les entreprises peuvent facilement avoir accès au marché des villes de Québec et de Montréal. La présence de l'autoroute 73 (Beauce) est aussi un atout majeur pour le sud de la MRC. Outre ceci, la route panoramique 132, maintenant devenue depuis 2011 la Route des Navigateurs, révèle une beauté patrimoniale et des points de vue splendides sur le fleuve Saint-Laurent. Notons aussi la présence de la Route verte 1 et 3 et du sentier Trans-Canadien.

Sur le plan économique, la MRC compte plusieurs entreprises manufacturières principalement dans le domaine de la transformation du bois. L'agriculture y est très présente, notamment dans les productions laitières, porcines, bovines et acéricoles.

Une histoire seigneuriale!

La MRC de Lotbinière fût découpée au cours des 17e et 18e siècles en huit seigneuries. Le régime seigneurial explique en bonne partie la structure administrative actuelle. Le réel développement du territoire débute en 1672 avec la mise en place de quatre autres seigneuries qui s'ajoutent à celle de Sainte-Croix (1637). Ces seigneuries, situées en bordure du fleuve, vont donner naissance aux premières paroisses : Saint-Louis-de-Lotbinière, Saint-Antoine-de-Tilly et Sainte-Croix.

Deux axes majeurs permirent le développement et l'organisation du territoire de la MRC. C'est par le fleuve Saint-Laurent que s'est amorcée la colonisation des terres riveraines en plus de servir au transport et à la pêche, devenant un pôle majeur de l'activité économique. Pendant près de 100 ans (1700 à 1800), l'absence de voie de pénétration limita le peuplement sur le territoire. Une grande partie du territoire était d'ailleurs moins propice au développement en raison de nombreux marécages et savanes rendant difficile la circulation.

Une histoire irlandaise!

L'une des premières voies de communication d'importance fût le chemin Craig et son prolongement le rang Gosford, aujourd'hui la route 269, qui donna accès à la partie sud du comté. Une immigration constituée majoritairement d'Irlandais s'installe dans les villages de Sainte-Agathe-de-Lotbinière et de Saint-Patrice-de-Beaurivage (fin 1800).

Une histoire ferroviaire!

L'organisation du réseau ferroviaire à travers le territoire avec la ligne Lévis-Richmond en 1854 puis l'Intercolonial en 1895, permet la naissance de nouvelles localités dont Saint-Flavien, Saint-Apollinaire et Saint-Agapit. Le peuplement de Lotbinière aura donc duré plus de deux siècles.