Séduction du jour # 2

Vous êtes ici

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez nos promotions X

Séduction du jour # 2 - Du vrai à Val-Alain, Saint-Agapit et Saint-Apollinaire

Authenticité et générosité sont les mots qui m'habitent à la fin de cette deuxième journée-découvertes. Sous un rare soleil brillant, la matinée commence avec Diane, du Camping Lac-George à Val-Alain, qui nous fait parcourir les beautés du site avec sa voiturette de golf de luxe (troisième balade à bord de ce bolide en deux jours; faut croire que j'avais manqué quelque chose avant...). Diane n'a pas besoin de nous amener très loin pour que je sois déjà impressionnée. Le parc aquatique, à l'entrée du site, attire toute mon attention! Jeux d'eau colorés, glissades majestueuses pour petits et grands et piscine spacieuse... Ici, le fun pogne clairement dans les journées les plus chaudes de l'été! Et pourquoi pas un peu de glisse suivi d'une détente sur la plage au décor de Floride juste un peu plus loin? Puis, un parcours hanté en forêt, une soirée ou l'autre de l'été, ça vous dit? Je m'arrangerai pour tester ça!

On laisse la généreuse Diane pour se rendre tranquillement vers Joly puis vers l'Angus Zone de Saint-Agapit, là où nous pourrons remplir notre panse. Sur la route nous y menant, un peu déçue de ne pas pouvoir z'yeuter la Vallée bleue, deuxième incontournable de Val-Alain, je me laisse cependant surprendre par un pont couvert, la halte si paisible du Parc rivière Henri et les vallons sans fin du Club de golf Les boisées de Joly.

De type steak house, l'Angus Zone, n'a rien à envier aux bannières les plus populaires de ce genre. Déjà impressionnée par la qualité de mon repas composé d'une crème de betteraves et légumes, suivi de linguines au boeuf, sauce au vin et edamames et d'un délectable gâteau au chocolat, je le suis encore plus lorsque Guillaume D'Anjou, le propriétaire, m'apprend qu'ils font leur propre élevage de boeufs Angus. C'est son père qui avait démarré l'élevage alors que Guillaume était encore bien jeune.  Bref, ambiance lustrée, tendres bouchées et service impeccable, j'y retourne n'importe quand!

Prochain arrêt : la gare de Saint-Agapit! Transformée en boutique artisanale et salle de création textile du Cercle des fermières, on y rencontre cependant des fermières qui redéfinissent complètement la définition qu'on peut s'en faire. Complices et humoristes les caractériseraient mieux. Dire que je me comptais chanceuse d'avoir vu un métier à tisser dans ma vie, voilà que j'en vois dix de rassemblés au même endroit! Voilà l'arrêt incontournable de la route verte cyclable pour découvrir le savoir-faire d'autrefois.

Toujours à Saint-Agapit, Suzanne décide de me présenter à Gaston Couillard, chef propriétaire du Domaine de l'Oie Toquée. À peine arrivée, je me sens déjà accueillie comme à la ferme de ma famille. Pour un souper en tête à tête dans un endroit complètement champêtre, c'est gagné! Nommé chef santé 2016 par la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec, ce titre est complètement mérité vu son menu inspiré de ses élevages et de ses jardins respectueux de la nature.

Ma journée se termine par deux arrêts qui me laissent encore flotter sur cette note champêtre. D'abord, en arrêtant à la Miellerie Prince-Leclerc, j'y découvre le propolis, qui fait toute la distinction des produits. Finalement, je termine ma tournée à St-Apollinaire, avec Le Canard Goulu, en pleine nature, où fermette côtoie terrasse conviviale et boutique emménagée dans un ancien poulailler!