Kate Selby
13 septembre 2018

Coup de Coeur de Kate

Saint-Antoine-de-Tilly - Fleuve - Chaises

Plus de 300 ans de patrimoine vous attendent dans l'un des plus beaux villages du Québec.

Membre de l'Association des plus beaux villages du Québec, la municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly tient son nom du célèbre Saint-Antoine-de-Padoue, saint patron des oppressés. Fêtant ses 317 ans cette année, ce village est la plus ancienne paroisse de la Rive-Sud et met fièrement en valeur le patrimoine québécois.

 

Le calme ainsi que l'impression d'isolement que me confèrent les lieux en ont fait mon lieu favori sur le territoire de Lotbinière. J'apprécie particulièrement le quai de Saint-Antoine-de-Tilly, situé à quelques minutes du village sur une petite rue adjacente à la Route des Navigateurs; en effet, celui-ci offre une vue magique sur le fleuve Saint-Laurent ainsi que sur les villes de l'autre côté de la rive telles que Neuville et Donnacona. Le quai donne accès au bord de la grève, où il est possible de marcher sur près de 10 kilomètres!

D'ailleurs, si vous vous aventurez le long du rivage, vous aurez la chance de faire l'observation d'un environnement riche et diversifié : plus de 10 espèces d'oiseaux y trouvent refuge et une variété impressionnante de plantes y poussent.

Également, cet endroit est le lieu idéal pour les amateurs de pêche! Lors des marées hautes, pêcheurs et pêcheuses auront la chance d'attraper cinq espèces de poisson différentes dont la carpe allemande, le doré jaune ainsi que l'esturgeon noir. C'est en partie grâce à La Société des Amis du Marais, une corporation à but non lucratif née en 1995, qu'il est possible d'admirer une bordure fluviale saine. Notamment, la société, composée de 80 bénévoles d'une remarquable générosité, veille au nettoyage de la berge et à la protection de son fragile environnement.

Finalement, le quai de Saint-Antoine-de-Tilly est incontestablement mon coup de coeur de l'été pour les moments de détente et de paix qu'il m'a permis de vivre. Étant de nature plutôt agitée, le quai m'a offert l'opportunité de fuir l'effervescence de la ville pour me reconnecter avec mon « moi intérieur »! Enlacée par la douce brise d'été, je me suis laissé bercer des heures durant par le chant des vagues. J'ai toujours cru devoir partir pour vivre de tels moments, mais cet été m'a appris que la beauté réside partout autour de soi et qu'il suffit de prendre le temps de s'y arrêter. 

Commentaires (0)