Pascale Lemay
25 octobre 2021
Nature Gourmande, Nature Active, Nature Curieuse

Escapade d’octobre en Thetford-Lotbinière-Beauce

Vous avez certainement déjà entendu parler du triangle des Bermudes? Une zone mythique dans laquelle disparaissent ceux et celles qui osent s’y aventurer! Mais, connaissez-vous le triangle de la Chaudière-Appalaches dont les trois pôles sont formés de la région de Thetford, de la Beauce et de Lotbinière? Beaucoup plus convivial que celui des Bermudes, c’est également une zone mythique, mais celle-ci gagne à être découverte car, à l’inverse de son homonyme, lorsqu’on s’y laisse aspirer, on ne disparaît pas, on en revient plutôt favorablement transformé! Pour vous, j’ai accepté d’être le cobaye d’une journée de découvertes touristiques mémorables! Je vous présente mon tourbillon de surprises!

THETFORD

Pour vivre cette intrigante aventure, je suis accompagnée de ma collègue Geneviève Clavet Roy, conseillère aux communications de la région de Thetford et de Karen Montembeault, conseillère aux communications pour Destination Beauce! Notre premier rendez-vous de la journée et fixé par Geneviève. Bien que la saison soit terminée pour le centre historique de la mine KB3 , Laurie Jacques Côté, responsable de la médiation culturelle, nous ouvre les portes du lieu et nous réserve un accueil dynamique à l’image de la jeune femme pétillante qu’elle est! On s’immerge dans un monde qui semble à des années lumières du nôtre, mais qui pourtant, ne date que de quelques années. La région de Thetford possède une riche histoire liée à l’industrie minière (amiante), vestige d’un passé encore très récent dans la mémoire des résidents et fiers travailleurs de la région.

La tour de la mine KB3 impressionne par sa hauteur et nous submerge de souvenirs une fois à l’intérieur. Cette ancienne mine, maintenant hors fonction, a été convertie en centre d’interprétation et nous en apprend davantage sur l’industrie minière de l’époque. On traverse plusieurs bâtiments dont celui de la forge qui recèle d’anciens outils travaillés artisanalement par les travailleurs de l’époque. On contemple LA forge qui était active quelques décennies plus tôt. Laurie nous dresse un récit, bien que condensé car il y a tant à dire, de la vie des mineurs de l’époque. La réalité de leur emploi nous rattrape et bien que les lieux soient vides actuellement, on laisse facilement notre imagination reconstituer les pièces du puzzle et animer cette visite contenant déjà bons nombres d’éléments participatifs et dynamiques : vidéos reconstitutifs des étapes du travail à la mine, plan du développement souterrain, points de vue sur les mines environnantes grâce à des terrasses extérieures, etc. Pour ma part, j’ai connu un vrai coup de cœur pour l’explication du système de communication qui s’effectuait à l’aide d’une cloche. On peut même tester nos capacités à reconnaître les directives, par la suite, à l’aide du simulateur! Notre visite se poursuit au Musée Minéro à travers l’exposition permanente et se conclut par une activité de réalité virtuelle augmentée grâce à laquelle on explore les vestiges des mines actuelles pour se retrouver, parfois, à vol d’oiseau au-dessus d’un site ou les deux pieds dans un lac turquoise! Wow, c’est contemplatif et totalement immersif!

LOTBINIÈRE

On quitte ce premier point d’intérêt pour aller dîner au charmant restaurant Du côté de Chez Swann , dans la région de Lotbinière! Installé au creux d’une ancienne grange, l’extérieur nous révèle d’ores et déjà un peu son expérience! L’endroit est décoré avec soin et chaleureux comme « pas possible ». On s’y sent vite chez soit et on a, dès l’instant où on y entre, le goût d’y déposer notre sac pour quelques heures. Cette crêperie artisanale dispose d’un espace pub ainsi que d’une autre section dont l’ambiance est destinée à la crêperie. Michèle, la copropriétaire, prend le temps de s’assoir avec nous et vient nous raconter un peu le chemin atypique de la naissance de ce lieu touristique de renom. Elle a ramené, de la Bretagne, les meilleurs secrets des crêpières d’expérience. Son accent trahi encore qu’elle ait fait de la région sa terre d’adoption. Ce n’est pas seulement le secret des crêpes qu’elle a rapporté de son pays, mais son ambiance. L’atmosphère flirte avec le bord de mer Breton, totalement en adéquation avec l’inspiration de la route touristique officielle des Navigateurs qui fait aussi référence à l’élément de l’eau : le fleuve Saint-Laurent. D’ailleurs, on n’est qu’à quelques pas seulement de pouvoir y admirer les feuilles d’automne se transformer en jolis bateaux sur les petites vagues qui viennent se cogner contre les roches et les coquillages concassés. Michèle travaille main dans la main avec plusieurs producteurs locaux et cela transparaît rapidement à travers son menu. Pour ma part, je laisse mon cœur trancher pour la crêpe Du brasseur qui inclut du filet de porc effiloché cuisiné par La Boucanerie Del Tonio, un autre endroit gourmand non loin de là! Puis, comme c’est de saison, j’opte pour un grand bol de chaï latté à la citrouille! L’automne coule dans le fond de ma gorge, jusqu’à mon cœur! Petit conseil, vous pouvez également opter pour une bière de leur sélection. Les étiquettes, qui rappelle l’endroit, ont été réalisées en collaboration avec le dessinateur du dessin animé de la Guerre des Tuques! Cette expérience culinaire culmine par une crêpe dessert aux pommes, caramel et fromage! Ça goût le ciel et en plus, c’est le caramel de Nyma Chocolats et Confiseries qui se retrouve à l’intérieur…on adore!

Une petite lampe trône sur notre table et diffuse une lumière réconfortante dans un décor sympathique et digne des plus beaux contes. On poursuit notre discussion avec Michèle qui replace les étapes de la naissance de cet endroit : une entreprise familiale qui est née d’une collaboration entre sa fille, son gendre et elle-même, le désir d’exprimer un côté créatif, l’envie de partager la culture de la Bretagne, le choix de promouvoir un des plus beaux villages du Québec, Saint-Antoine-de-Tilly, en y développant une entreprise gourmande!

BEAUCE

Dernier arrêt, mais non le moindre, de cette journée bien chargée : Le verger à Ti-Paul Cidrerie et Tarterie . Et non, je vous confirme que ce n’est pas Ti-Paul que vous retrouverez derrière le comptoir de cet arrêt gourmand, mais bien une Josiane complètement passionnée. On prend la magnifique Route de la Beauce pour rejoindre l'endroit. Ancienne employée de l’office de tourisme de Destination Beauce, elle saute à deux pieds joints dans l’entreprenariat pour prendre la relève du Verger à Ti-Paul. Depuis quelques années, l’innovation et le développement sont les deux mots qui l’habitent pour diriger son entreprise qui connaît un achalandage grandissant. À son verger, vous retrouverez bien certainement l’autocueillette des pommes, mais aussi un kiosque à queues de castor, une cidrerie, une tarterie, des aires de repos, un « Photo Booth » amusant et plus encore! Ils cultivent, bien évidemment la pomme, mais aussi des petits fruits tel que le bleuet et la framboise. Cet attrait touristique est une véritable mine d’or et recèle de mille et une découvertes. Le décor est soigné et minutieusement sélectionné. Encore ici, on pourrait y poser notre manteau sans compter les minutes et les heures. Pour la cause, nous nous sommes commandé une planche de dégustation des cidres de la place. Josiane nous propose un accord parfait qui permet de distinguer les nuances entre ses différentes saveurs. Sur ma planche, on retrouve un cidre classique (leur premier, aussi leur point de référence), un autre à la cerise, un au bleuet et un autre à l’érable. Évidemment, on termine par celui à l’érable, car c’est quasiment un dessert! Difficile de dire lequel est mon préféré tellement ils sont tous délicieux. Josiane en profite pour venir jaser quelques minutes avec nous et nous raconter l’histoire de cette grande aventure d’entrepreneure d’une mère de trois enfants! Comme quoi, tout est possible !!!

Cela vous intéresse d’y faire un tour? Sachez que le Verger à Ti-Paul ferme une courte période de temps entre octobre et novembre pour revenir en force avec un décor adapté à la période des fêtes vers la fin du mois de novembre! Une activité à mettre dans votre liste pour émerveiller vos enfants en vue de la frénésie des fêtes. Psst, il est possible de se procurer tout plein de produits transformés qui sortent de l’ordinaire chez eux : moutarde au cidre de pomme, confit d’oignons aux bleuets, etc.

Pour conclure, je tiens à vous redire à quel point le fait de m’être laissée aspirer dans ce triangle mythique, méconnu de plusieurs, fût rempli de belles découvertes, de fous rires, de « miam » et de « ben voyons donc » (parce qu’on en apprend des choses en discutant avec ces promoteurs passionnés)! Si vous passez par-là, n’hésitez pas à vivre cette transformation qui vaut plus qu’un détour!

Besoin d'idées pour établir le paramètre de votre triangle de la Chaudière-Appalaches? Voici nos suggestions d'escapades!

ESCAPADES LOTBINIÈRE-BEAUCE-THETFORD

Curieux de vivre l'aventure, mais sous un autre regard?

BLOGUE DE GENEVIÈVE            BLOGUE DE KAREN

Commentaires (0)