Retour aux itinéraires
Itinéraires

Vendanges, autocueillette et cultures d'ICI!

Lotbinière
2
178
Facile

Chaudière-Appalaches est une destination de prédilection pour les vendanges et l'autocueillette, tout particulièrement dans la région de Lotbinière, et ce, tant en été qu'en automne!

Prenez part à une nouvelle expérience originale à travers cette thématique gourmande, historique et ludique qui propose une carte interactive de l'ensemble des entreprises locales en lien avec les vendanges ou l'autocueillette et apprenez-en un peu plus sur leurs cultures!

Faites connaissance avec des entrepreneurs passionnés tout en découvrant l'offre disponible tant à l'autocueillette qu'à l'achat en kiosque. Un fruit ou un légume différent est mis en avant-plan chez chacune des entreprises afin de vous relater sa provenance et l'histoire qui se cache derrière sa culture! Comment ce fruit ou ce légume s'est-il retrouvé au Québec? Pourquoi fait-il partie des choix du producteur?

Un conte ludique mettant en vedette le fruit ou le légume sélectionné dans le cadre de ce circuit complète l'expérience afin de divertir les plus jeunes avec notre nouvelle célébrité "Santé", au plus grand plaisir des familles! Vous aurez également l'opportunité de vous prendre en photo avec cette célébrité "Santé' dans un contexte loufoque et amusant, ceci sur place, chez chacune des entreprises. ***ATTENTION : le fruit ou le légume identifié grâce au photo booth n'est pas nécessairement disponible à l'autocueillette!***

Dans la région de Lotbinière... il y a bien plus que des pommes!

Découvrez Lotbinière... à seulement 20 minutes de Québec.

Jour 1

Pour réaliser ce circuit, il vous faut demeurer à l'affût de la période de maturité de chacun des fruits et légumes! Vous pouvez, par ailleurs, consulter la charte que nous avons placé à cet effet sur la carte touristique! Cependant, les changements climatiques et le type de saison que nous connaissons influencent également les périodes propices à l'autocueillette et aux vendanges. Pour ces raisons, nous vous invitons à consulter chacune des entreprises pour connaître la meilleure période pour y réaliser vos activités de tourisme gourmand. 

Verger Victorin : Le Verger Victorin est situé dans la charmante municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly . Depuis 2007, les propriétaires, Johanne Desjardins et Louis-Marie Beaulieu, offrent l’autocueillette d’un nombre impressionnant de variétés de pommes : 21! On y trouve les Britegold, Cortland, Empire, Empire Royal, Ginger Gold, Russet, Honeycrisp, Jersey Mac, Jonamac, Liberty, Lobo, McIntosh, Melba, Murray, Paulared, Redfree, Richelieu, Rouville, Royal Court, Spartan et Sunrise. L’endroit est aussi réputé pour son jus de pomme frais et naturel à déguster en profitant de la vue sur le fleuve ainsi que pour ses pommes à chevreuil, très appréciées des chasseurs et chasseuses. Poussent également dans ce petit jardin d’éden quatre variétés de prunes (Kahinta, Mont-Royal, Reine-Claude dorée, Stanley) et des poires Beauté Flamande, au grand bonheur des autocueilleurs!

Raisins BIO VITAL : Louise Dumont et Vital Ouellet ont tous les deux grandi dans des terres agricoles, l’une laitière, l’autre de grande culture. Pour sa retraite, le couple souhaitait demeurer actif et vivre à la campagne. En 2014, ils ont donc fait l’acquisition d’une terre à Saint-Antoine-de-Tilly et fondé l’entreprise Raisins Bio-Vital. Dès 2016, ils plantent plus de 2300 vignes de 5 variétés de raisins de table, toutes certifiées biologiques par Ecocert Canada. « Pour nous, la culture biologique allait de soi, indique Louise Dumont. C’est important d’être dans un environnement sain pour nous, nos enfants et nos petits-enfants. » Sur place, on trouve les raisins Bel-Chas (vert doré), Brianna (verts), Radisson (bleu violacé), Somerset (rouges) et Trollhaugen (bleus). Environ 75 % sont sans pépins. Un atout apprécié des visiteurs. 

Cidrerie Saint-Antoine : La cidrerie Saint-Antoine est une entreprise familiale chaleureuse fondée en 1983 par Émile Aubin et aujourd’hui dirigée par son fils Jonathan Aubin et sa conjointe, Émilie Vaillancourt.  Ensemble, ils partagent la même passion pour la pomme et ses produits dérivés. Située à Saint-Antoine-de-Tilly , la cidrerie se spécialise dans la production artisanale d’une vaste collection de cidres : nature (selon la même approche que le vin nature), léger (moins de 7 % d’alcool), mousseux (à l’effervescence naturelle), de glace (obtenu par cryoconcentration et cryoextraction), fort (plus de 7 % d’alcool) et liquoreux (un cidre fort qui contient moins de sucre résiduel qu’un cidre de glace). La philosophie des proprios s’articule autour de la production biologique. Ainsi, les personnes qui viennent faire de l’autocueillette à la cidrerie peuvent croquer dans les pommes en toute confiance, puisqu’elles sont exemptes de pesticides. Dans les vergers, on peut cueillir jusqu’à 11 variétés de pommes en saison : Redfree, Sunrise, Ginger Gold, Lobo, Jonamac, McIntosh, Honeycrisp, Cortland, Spartan, Liberty et Paulared. Toutes sont certifiées biologiques par Écocert Canada. C’est la Paulared qui mérite aujourd’hui notre attention.

À l'Orée du Bois : Située à Saint-Antoine-de-Tilly , la cidrerie et ferme fruitière À l’Orée du Bois a été fondée en 1984 par Réal Aubin. L’autocueillette est offerte au public depuis 1990, alors que la fabrication de cidre a débuté en 1998. En 2013, le fils de Réal, Jérôme, s’est joint à l’entreprise familiale. Le duo père et fils se spécialise dans la confection artisanale de cidres (pétillants, mousseux, tranquilles et de glace), en plus de produire un cidre pétillant houblonné, un cidre pétillant aromatisé à la framboise, un cidre bouché traditionnel (conçu à base de levure indigènes), du vinaigre de cidre et du jus de pomme frais. En saison, il est  possible de se procurer des poires, sans toutefois pouvoir les cueillir soi-même. Selon les principes de l’agriculture raisonnée, ils bannissent l’engrais de synthèse afin de protéger l’environnement qui les entoure, comme le magnifique fleuve Saint-Laurent qui borde le verger. Sur place, on peut cueillir une douzaine de variétés de pommes : Cortland, Empire,  Ginger Gold, Honeycrisp, Jersey Mac, Liberty, Lobo, Melba, McIntosh, Paulared, Spartan et Sunrise. Il est aussi possible de cueillir des bleuets, des framboises et même des courges! C’est d’ailleurs la première année que le public pourra cueillir ces dernières. 

Verger de la Falaise : En 2012, Carole Chevalier et Gérard Bibeau ont fait l’acquisition d’un magnifique verger situé sur le haut d’une falaise qui surplombe le fleuve Saint-Laurent, à Saint-Antoine-de-Tilly . Le Verger O’Farrell est ainsi devenu le Verger de la Falaise. Depuis, les passionnés de pomiculture ont planté plus de 800 pommiers. Ils ont recours à différentes approches pour produire des fruits de première qualité, tout en ayant à cœur d’utiliser des méthodes moins nocives pour l’environnement quand vient le temps d’intervenir au verger. En saison, il est possible d’y cueillir 11 variétés de pommes différentes : Sunrise, Empire, Cortland, Royal Court, Honeycrisp, Paulared, Lobo, McIntosh, Liberty, Spartan et l’appétissante Ginger Gold. Il y en a vraiment pour tous les goûts, tout au long de la saison des pommes!

Ferme La Rosée du Matin : Lucie Marcoux et son conjoint, Denis Beaudoin, ont fait l’acquisition de la ferme La Rosée du matin à Saint-Antoine-de-Tilly en 1996. Dès lors, ils se sont donné pour mission de diversifier leur production de fruits et légumes selon une agriculture raisonnée, de manière à respecter la belle nature environnante. Depuis 2009, en plus d’offrir l’autocueillette, les propriétaires transforment une partie de leur production de petits fruits en jus de fraise et en jus de framboise et bleuet. La même année, ils ont construit une serre pour produire des concombres et des tomates. En 2013, ils ont lancé un nouveau projet gourmand : la fabrication de sorbets et gelatos. Aujourd’hui, ils cultivent une grande variété de fruits et légumes : maïs, citrouilles, courges, laitues, concombres, tomates, oignons, carottes, betteraves (jaunes, longues et rondes), haricots, choux, gourganes, fines herbes, fraises, bleuets, cassis, framboises et framboises noires. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, ces dernières ne sont pas des mûres. Ce sont réellement des framboises noires! À La Rosée du matin, l’autocueillette se limite toutefois aux citrouilles, aux fraises et aux framboises rouges. La framboise noire est plus difficile à cueillir que les rouges, puisque sa tige est très épineuse. Elle est donc disponible au kiosque de la ferme, ainsi que tous les autres produits de La Rosée du matin.   

Verger de Tilly : Situé au bord du Saint-Laurent, à Saint-Antoine-de-Tilly , le Verger de Tilly est une entreprise familiale fondée en 1993 par Lucie Fortin et Denis Maltais. Sur place, ils cultivent 26 variétés de pommes, dont 15 sont offertes en autocueillette. Les proprios cultivent aussi des bleuets en corymbe, des cerises, des framboises, des mûres, des poires, des prunes, des prunes-cerises et même deux espèces de kiwis rustiques : arguta et kolomikta. Oui, oui, des kiwis poussent ici! Poussent ainsi quatre variétés d’arguta (Ananasnaya, Des montagnes, Ken’s Red, Michigan State) et une variété de kolomikta (September Sun). Ces minuscules kiwis ont la même forme que le kiwi qu’on connaît et sa chair est similaire, mais sa pelure est exempte de poils. Ils sont sucrés et possèdent un goût de bonbon! 

Fruit'Aki  produit sept variétés de bleuets, des cassis, des amélanches et des camerises en plus de six variétés de cerises griottes, nommées Big Late, Carmine Jewel, Crimson Passion, Juliet, Romeo et Valentine. Claude Genest et sa conjointe, Edwige Zoma, ont fondé cette bleuetière de la municipalité de Sainte-Croix en 2009. Claude Genest et Edwige Zoma sont des propriétaires passionnés. Ils vous réservent un accueil chaleureux. Pour la saison des griottes, du 10 au 30 juillet, il est possible de venir cueillir soi-même tous ces délicieux petits fruits dans un lieu enchanteur qui offre une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent. Des bleuets congelés ainsi que des confitures et de la gelée de bleuets, de camerises, de cassis, d’amélanches et de griottes sont aussi offerts sur place tout au long de l’année.

La Charloise : Le vignoble La Charloise est né du souhait des propriétaires, Charlotte Reason et Charles L’Écuyer, de prendre l’air et de sortir de la ville. En 1997, le couple a pris possession d’une terre du rang Saint-Eustache, à Lotbinière . Entre 1998 et 2005, ils y ont planté 3000 bleuetiers, 500 arbustes fruitiers de groseilles et de gadelles, 1000 cassissiers et 7000 vignes dans le but de transformer les raisins en vin. Visiblement, cela a porté fruit, puisque leurs produits sont reconnus partout, et tous leurs vins ont été primés. La cuvée 2015 du Blanc de Lemay a notamment remporté une double médaille d’or à la Finger Lakes International Wine and Spirit Competition, en 2016. Le vignoble La Charloise a reçu la même année le Grand Prix du tourisme Desjardins de la Chaudière-Appalaches. Dans ce qu’ils appellent leur « petit paradis terrestre », Charlotte et Charles cultivent également des mûres et des cerises de terre. Tous leurs fruits, y compris les raisins à vin, sont transformés en confitures, gelées et sirop. En saison, il est possible d’aller cueillir bleuets et cassis sur place. 

Jour 2

Ferme Matto-Val : À Val-Alain , la Ferme Matto-Val est une affaire de famille depuis plus de 60 ans. Mais les Matteau cultivent les fraises et les légumes (tomates, concombres, courges, haricots) depuis seulement 2020. Pour le bien de la planète et de la santé de leur clientèle, toute leur production est certifiée biologique par Ecocert Canada. « On est les seuls producteurs de fraises certifiés biologiques dans la région », affirme avec fierté Étienne Matteau, qui travaille à la ferme avec son père, Dany, et le reste de la famille. De la mi-juin à la mi-août, pas moins de huit variétés de fraises sont offertes en autocueillette : Galletta, Jewel, Laurel, Malwina, Sonata, St-Laurent, Veestar et Wendy. Voilà de quoi réjouir les plus grands amateurs du petit fruit rouge!

La Vallée Bleue - Distillerie : La Vallée Bleue est une bleuetière et une distillerie familiale située dans la municipalité de Val-Alain . Cette dernière a connu de nombreux feux, ce qui a favorisé la culture de certaines variétés de bleuets sur ses terres. Les propriétaires de La Vallée Bleue, Rock Boissonneault et Mysa Payeur, cultivent des bleuets en corymbe ou géants, c’est-à-dire en arbuste, plutôt que les bleuets nains, comme on en trouve au Lac-Saint-Jean. Ils produisent aussi du cassis et de la canneberge, tous offerts sous forme de délicieux produits fins à la boutique. Vous trouverez notamment du beurre de bleuets, du confit d’oignon aux bleuets et même de la vinaigrette aux bleuets, en plus de toute une gamme de boissons artisanales comme des vins et spiritueux à base de bleuets et de canneberges. Depuis peu, une nouvelle venue a trouvé sa place au cœur des petits fruits : la citrouille! Les variétés Atlantic Giant, Big Doris, Casper et Cheyenne Bush sont toutes disponibles en autocueillette en plus des bleuets et du cassis.

Bleumiel : Situé à Saint-Janvier-de-Joly , Bleumiel se spécialise dans la culture du bleuet, de l’argousier, de la camerise et de l’ail. Comme le nom de leur entreprise l’indique, les sympathiques propriétaires, Huguette Fournier et Maurice Côté, produisent également du miel à partir des fleurs de leurs précieux petits fruits. Ces grands passionnés adorent transmettre leurs connaissances, et ils se feront un plaisir de vous piquer une jasette au kiosque où ils vendent leurs petits fruits frais en paniers ainsi que leurs miels et confitures. Sur place, vous pouvez aussi remplir vos paniers vous-même de bleuet, d’argousier et de camerise. En ce qui a trait à la camerise, il faut savoir en profiter quand ça passe, puisque la saison d’autocueillette est très, très courte!

Bleutière de la Chaudière : La Bleuetière de la Chaudière est le projet de retraite de Nathalie Lemieux et Stéphane Santos. Originaires de Laval, ils cherchaient une vieille maison avec un cachet et un grand terrain près d’une grande ville comme Québec. En 2020, ils sont tombés sous le charme de la Bleuetière Sasseville, à Saint-Sylvestre . Le paysage bucolique, les jolies vaches dans le pré du voisin et la nature environnante ont fait craquer les nouveaux retraités qui ont alors acquis le terrain. La Bleuetière Sasseville étant en affaires depuis 12 ans, il y avait déjà 500 bleuetiers en corymbe sur place. Aujourd’hui, une vingtaine de poules vivent dans la bleuetière. Il est donc possible d’acheter des œufs frais à la boutique. Et tout au long du mois d’août, c’est la saison de l’autocueillette de bleuets qui occupera les nouveaux propriétaires. Sur place, il est possible de cueillir sept variétés de bleuets : Blueray, Bluetta, Duke, Patriot, Northblue, Northland et Reka.

Potager Therrien : Le Potager Therrien, à Saint-Sylvestre-de-Beaurivage , est une entreprise familiale tenue par Patrick Therrien et son père, Michel. L’aventure maraîchère a débuté dans les années 1980. Au départ, Michel et son épouse, Colette, ont planté des fraises, puis ont ajouté du maïs sucré, des courgettes et 5000 plants de poireaux vers les années 1990. Aujourd’hui, Michel et Patrick en cultivent 500 000! Sur leur grande terre, il y a désormais plusieurs fruits et légumes : en plus des fraises, du maïs sucré, des courgettes et du fameux poireau se trouvent des fraises d’automne, des céleris-raves, des tomates, des citrouilles et de l’ail. Seules les fraises et les fraises d’automne sont disponibles en autocueillette. Le reste de la production est offert au kiosque du Potager Therrien.

Les cultures Fortin :Colette, Marcel, Isabelle et Nicolas Fortin sont installés à Saint-Patrice-de-Beaurivage . Leur entreprise, Les Cultures Fortin, existe depuis 40 ans. Pionniers de l’asperge, ils font partie des 190 producteurs de ce légume au Québec. La famille offre à ses visiteurs l’autocueillette de fraises d’été et d’automne. On retrouve aussi une grande variété de fruits et légumes à leur kiosque, y compris leurs fameuses asperges! 

Kiosque des Grands Jardins : Dans la municipalité de Saint-Gilles , le Kiosque des Grands Jardins est un incontournable depuis 1975. À ses débuts, la famille Pelletier faisait du porte-à-porte pour vendre ses récoltes de maïs. Les propriétaires, Émile Pelletier et Eugénie Delage, ont ensuite installé un kiosque devant la maison familiale. Ils y vendent alors du maïs, des haricots et des pommes de terre. En 1987, leur fils Régis Pelletier rachète la terre familiale avec son frère. Aujourd’hui, ils cultivent sur 53 hectares plus de 20 variétés de fruits et légumes. Leur spécialité demeure toutefois la production de pommes de terre, de maïs sucré et de fraises. Ces dernières sont les seules offertes en autocueillette. La fibre entrepreneuriale semble par ailleurs s’être transmise dans les gènes, car depuis 2013, le bar laitier La Crèmerie d’Élodie, tenue par la fille des propriétaires, est installé dans le kiosque de la ferme. En 2020, la dynamique Élodie a aussi ajouté un volet de transformation alimentaire au Kiosque des Grands Jardins grâce auquel elle propose des tartes et des conserves maison concoctées à partir des récoltes de la ferme maraîchère.

 

Bonne découverte!

Crédit
Ce projet a été réalisé par la MRC de Lotbinière avec l'appui financier de l'Entente sectorielle de développement concernant l'entrepreneuriat, l'innovation et le tourisme de la Société de développement économique région de Thetford. 

Coordination
Pascale Lemay 
Vicky-Anne Lemoyne 

Enregistrement audio
Studio d'enregistrement Sismique

Graphisme des outils terrain
Irène Lumineau

Recherche et narration des contes 
Jacques Hébert

Recherche historique
Cervidés Média Inc.

Structures photos booths
Enseigne Pala

PAGE FACEBOOK VENDANGES ET AUTOCUEILLETTE

COMMENT UTILISER L'APPLICATION BALADODÉCOUVERTE

LIEN VERS L'APPLICATION MOBILE BALADODÉCOUVERTE