15 septembre 2020
Nature Gourmande

Dimanche fruité!

Tout au long du mois de septembre, les signes de l’arrivée de l’automne se font de plus en plus ressentir. L’odeur dans l’air n’est plus la même! Ça sent le feu de bois mélangé à la fraîcheur de la nature. C’est réconfortant et, du coup, on a le goût de se lancer dans la réalisation de nos recettes préférées en plus de parcourir les vergers, les vignobles et les fermes pour y récolter des produits frais, locaux et de saison!

Je n’ai pas échappé à ce besoin viscéral de faire une peau neuve à mon garde-manger! En famille, nous nous sommes adonnés à l’autocueillette de raisins biologiques. Un petit bijou caché dans la municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly . Vous connaissez? Hors saison, il est possible que vous n’ayez jamais remarqué leur existence. En pleine saison, leur entreprise est fièrement indiquée et vous charme dès que vous pénétrez dans leur entrée.

Un lac artificiel absolument bucolique, un kiosque champêtre, des entrepreneurs chaleureux et attentionnés, des panneaux d’information et plusieurs rangées de vignes composent le paysage sous vos yeux! Lors de votre première visite, vous vous demanderez certainement pourquoi vous ne connaissiez pas encore l’entreprise Raisins Bio-Vital ! C’est simple, c’est tout récent, mais ô combien merveilleux comme endroit!

Personnellement, nous y sommes allés par un dimanche bien nuageux. Triste, vous direz? Non, juste fantastique! L’avantage de s’y rendre lorsque la météo boude un peu, c’est d’avoir le privilège de sillonner les lieux dans un groupe réduit! De ce fait, on a encore plus de temps pour discuter avec les producteurs et profiter pleinement de l’expérience avec ceux que l’on aime!

Sur place, ce sont cinq variétés de raisins biologiques (avec ou sans pépin) que nous avons la possibilité de rapporter chez soi! Pour ma part, je suis définitivement adepte des verts, qui rappellent un peu le goût des litchis. Exotique à souhait dans ce temps des plus québécois! Un million de photos ne rendraient pas justice à ce paradis. Vous devez vous déplacer si vous désirez comprendre toute l’essence de cette expérience originale!

Une fois la cueillette de raisins terminée, on se déplace quelques mètres plus loin pour rejoindre le Verger de la Falaise . Un lieu d’une propreté immaculée. Le verger est magnifiquement bien entretenu. Les arbres sont d’une hauteur humaine ce qui nous facilite grandement la tâche lors de l’autocueillette avec les enfants. Les propriétaires, eux, sont des passionnés. On comprend pourquoi l’endroit est si bien traité dès que l’on se rend au kiosque pour choisir notre variété à cueillir. On nous confesse également un secret bien gardé, au fond du verger il y a quelques lapins à cajoler!

Nous avions le choix entre la Sunrise, la Ginger Gold et la Lobo. N’ayant jamais opté pour la Ginger Gold et la voyant à son apogée, c’est la sorte que nous avons récoltée. Sur place, nous ne pouvions pas la déguster en raison de l’épidémie de Covid-19 qui se poursuit. Cependant, une fois rendus dans notre véhicule, nous avons bien évidemment cédé à la tentation de la croquer. Définitivement, c’est ma nouvelle pomme préférée. Elle surclasse même, selon moi, la Honeycrisp  par son côté croquant, sucré et goûteux!

Du haut de l’escabeau, je n’ai pu m’empêcher de prendre quelques photos supplémentaires en direction du fleuve. On dira bien ce qu’on voudra, la nature a un pouvoir inexplicable et ça nous fait un bien immense de se retrouver en son cœur. Pour terminer notre escapade d’autocueillette, on s’est rendu tout au fond du verger pour faire un petit « coucou » à ces « beaucoup trop mignons » lapins!

Ces deux arrêts ont agrémenté notre dimanche matin fruité! Vous êtes en quête de lieux à incorporer dans votre prochaine escapade? On a une foule d’idées à vous proposer!

CLIQUEZ ICI!

Commentaires (0)