Jasmine Beaudet
Jasmine Beaudet Tourisme Lotbinière
18 juin 2021
Nature Curieuse

Une balade au Domaine Joly-De Lotbinière, à Sainte-Croix

Au début de leur saison de 2021, je suis allée me promener dans un des plus beaux jardins du Canada, que nous avons la chance d’avoir ici en Lotbinière! Dès mon arrivée, je sentais que j’allais vivre d’incroyables découvertes et voir des beautés à couper le souffle. Ma journée fut encore plus parfaite que ça, remplie de simplicité, de ressourcement, d’attraits à mon côté historienne et aimant de mes racines lotbinoises, de belles rencontres…

J’ai fait mon excursion à mon aise. J’ai commencé par voir le nid des amoureux et j’ai tout de suite sorti mon appareil photo pour le reste de ma journée. J’ai ensuite aperçu le fameux cadran solaire! Il était placé sur une ancienne meule de moulin à farine. Tout autour, les fleurs et les plantes étaient éblouissantes.

À mon premier tour du domaine (non, un seul ne fut pas suffisant!), j’ai tenté la qualification des végétaux grâce à leur guide. La liste semblait infinie! Puis, après avoir doucement observé le Lac aux castors, le petit pont et la «maison du jardinier» et sa serre, toutes deux pleines d’histoire, je suis descendue vers la plage.

Ma marche était paisible, mais remplie d’appréhension excitante pour moi qui connait l’unicité de son emplacement! Autour de moi, les paysages changeants m’émerveillaient chacun à leur tour. Le plan papier du domaine les expliquait tous clairement et m’aidait à les apprécier encore plus. Je ressentais la mémoire des lieux. Celle qui a rendu le seigneur Pierre Gustave Joly amoureux et le convainc d’y installer sa demeure d’été. Même nos ancêtres des Premières Nations connaissaient bien la richesse de l’endroit et y venaient se rencontrer ou faire des échanges.

Quant à lui, l’accès au fleuve Saint-Laurent de la pointe Platon, qui avance notablement dans celui-ci, était entièrement pour moi. À marée haute, l’eau s’entendait autour de moi qui était à la toute pointe de la plage. J’ai regardé passer deux gros bateaux et accueilli leurs vagues vers moi. J’ai porté mon regard le plus loin possible et profité du sentiment d’être toute petite dans un si grand monde juste ici dans ma région. Puis, afin de tenter de le partager, j’ai envoyé mes célèbres snapchats à des ami.es. J’ai voulu y rester, cependant je sentais que d’autres découvertes à mon goût m’attendaient.

Après ce moment de ressourcement, j’avais hâte d’admirer, juste à côté, la plantation de noyers noirs importés de l’Europe par le seigneur Joly. Ils sont cultivés sur la pointe Platon depuis. Je ne fus pas déçue. J’appréciai cette vue unique, simplement unique! Je sais que ces grands arbres majestueux sont miraculeux et jalousés par les botanistes de tout le Canada, au moins!

Avant d’aller à la découverte du manoir, c’est là que j’ai fait ma deuxième tournée des jardins. Tranquillement, j’ai noté mes préférés. D’abord, le coloré et débordant d’espèces de plantes Jardin des ombres. Il est vallonné de plein de petits sentiers rendant à proximité chaque plante l’une après l’autre. À côté, l’allée des lilas de toutes les teintes, en fleur à ce moment, juste pour moi qui les préfère d’entre toutes les plantes. Comme les petits pollinisateurs mignons, chers à la vie et au destin du Domaine. Le petit lac aux nénuphars, débordant de vie avec son petit quai en bois pour en faire partie. Les noyers noirs qui sont aussi à l’entrée du Domaine, etc.

J’ai mangé mon diner sur un banc afin de ne pas perdre des yeux les splendeurs naturelles. Puis c’est à ce moment que je suis allée passer le reste de ma journée au manoir. Il m’a fallu admirer l’extérieur puisque je ne savais pas que chaque détail avait été somptueusement choisi pour que la belle bâtisse soit une part de la nature. En effet, elle a des détails de gouttes de pluie, de vagues, de feuilles d’arbre spécialement dans cet objectif. Juste ce détail historique m’a rendue heureuse et chanceuse d’y être.

L’intérieur de l’ancienne résidence m’a permis de comprendre encore plus d’histoire. Dans un silence respectueux, j’ai fait le tour de toutes les installations de récits, de photos anciennes et de meubles du temps. J’en ai appris plus sur la généalogie des seigneurs et sur l’histoire de chaque grand homme et grande femme de cette famille. De politiciens, à agriculteurs, d’auteurs à philanthropes... L’héritage de la maison est abondant. Elle est même encore disposée de la même façon qu’elle le fut lorsque des personnes en servaient d’autres à travers les pièces.

Quant au deuxième étage, son espace est utilisé pour exposer des œuvres d’art. Cette fois, l’exposition était dédiée à la nature et j’ai fondu pour les peintures d’oiseaux, d’arbres et de fleurs de différent.es artistes fabuleusement talentueuses et talentueux. Une deuxième moitié de l’étage était dédié à… je vous laisse la surprise!

Bref, ma journée, je l’ai adorée. Et j’ai adoré ces sentiments de proximité à la nature, à l’histoire et à la magie! J’ai trouvé que l’endroit était à la fois gigantesque, mais son sentier court, simple et accessible à tous.tes. J’y retournerai connaitre les nouvelles fleurs et plantes, la plage à marée basse, les sentiers pédestres, les joyeux visiteurs et joyeuses visiteuses et les prochaines expositions du deuxième étage! Au plaisir de vous y croiser!

De plus, saviez-vous que plusieurs entreprises de la région vous proposent des boîtes de pique-niques gourmandes pour agrémenter votre visite? Consultez la liste ICI!

Commentaires (0)